Forgot your password?  
Related Topics

Resources for students & teachers

This eBook from the Gutenberg Project consists of approximately 95 pages of information about Bataille de dames.

LA COMTESSE.  Toujours du roman![109] ...

HENRI.  En connaissez-vous un plus charmant?... (A la comtesse.) Ne me grondez pas; je me mets sous vos ordres.

LA COMTESSE.  Sachons d’abord quels sont nos ennemis....

HENRI.  Oui, mon general....

LA COMTESSE.  Comment se nomme l’officier des dragons?

HENRI.  Je l’ignore, mon general, mais il est accompagne du nouveau prefet, le terrible baron de Montrichard....

LEONIE, eperdue.  Terrible!... oh! je meurs d’epouvante!

LA COMTESSE, passant pres d’elle.  Mais ne pleure donc pas ainsi, malheureuse enfant!

LEONIE.  Je ne peux m’en defendre![110]

LA COMTESSE.  Eh! crois-tu donc que la frayeur ne m’oppresse pas comme toi? mais je pense a lui, et ma douleur meme me donne du courage....

HENRI, a la comtesse qui remonte vers le fond.  Qu’elle est belle![111]

LEONIE, essuyant ses yeux, mais pleurant toujours.  Oui, ma tante ... oui!... je vais essayer....

HENRI, a Leonie.  Qu’elle est touchante!...  Ah! mon danger, je te benis!... (A la comtesse.) Fachez-vous ... accusez-moi ... je dirai toujours ... o mon danger, je te benis!...  Sans lui, vous verrais-je toutes deux a mes cotes, me plaignant, me defendant ...  Ah! vienne[112] la sentence elle-meme ... je ne la regretterai pas ... puisque, grace a elle, je puis vous inspirer.... (A Leonie) a vous, tant de terreur ... (A la comtesse.) a vous, tant de courage!

LA COMTESSE.  Vous etes insupportable avec vos madrigaux[113].... pensons au baron....  S’il ose venir ici, c’est qu’il sait tout ... c’est qu’on nous a trahis....

HENRI, avec insouciance.  Eh! qui donc?... est-ce que ma tete est mise a prix? est-ce que ma capture vaut une trahison?

LA COMTESSE.  Il y a des gens qui trahissent pour rien.

HENRI, souriant.  Il y a donc encore du desinteressement![114] ...

LA COMTESSE.  Taisez-vous! on vient.

SCENE VII

LES PRECEDENTS, UN DOMESTIQUE.

LE DOMESTIQUE.  Monsieur le baron de Montrichard, qui s’est deja presente chez madame la comtesse, fait demander si elle veut bien lui faire l’honneur de le recevoir?

LEONIE.  Ciel!

LA COMTESSE.  Certainement, avec plaisir.... (Le domestique sort.) Le baron!... et rien de decide encore!

LEONIE, a Henri.  Fuyez, monsieur, fuyez.

LA COMTESSE.  Au contraire!... qu’il reste!

HENRI.  Vous avez une idee?

LA COMTESSE.  Non, pas encore! mais il faut que vous restiez! que monsieur de Montrichard vous voie ... vous voie comme domestique.  On soupconne plus difficilement ceux qu’on a vus d’abord sans les soupconner....

HENRI.  Comme c’est vrai!

LEONIE.  Que vous etes heureuse, ma tante, d’avoir tant de presence d’esprit!... comment faites-vous donc?

Follow Us on Facebook