A Year's Journey through France and Part of Spain, Volume II (of 2) eBook

Philip Thicknesse
This eBook from the Gutenberg Project consists of approximately 108 pages of information about A Year's Journey through France and Part of Spain, Volume II (of 2).

De la terre dans laquelle j’habitois, adressee a un homme tres respectable que j’appellois mon Papa.

Que vous etes aimable, mon cher Papa, de me demander une description de ma solitude.  Votre imagination est genee de ne pouvoir se la peindre.  Vous voulez faire de Courcelles une seconde etoile du matin, et y lier avec moi un de ces commerces d’ames reserves aux favoris de Brama.  Votre idee ne me perdra plus de vue, j’en ferai mon genie tutelaire.  Je croirai a chaque instant sentir sa presence, ah! elle ne peut trop tot arriver, montrons lui donc le chemin.

    Quittant votre cite Rhemoise,
    Ville si fertil en bons Vins,
    En gras moutons, en bons humains,
    Apres huit fois trois mille toises
    Toujours suivant le grand chemin,
    On decouvre enfin le village
    Ou se trouve notre hermitage. 
    La rien aux yeux du voyageur
    Ne presente objet de surprise,
    Petit ruisseau, des maisons, une Eglise
    Tout a cote la hutte du Pasteur;
    Car ces Messieurs pour quelques Patenotres. 
    Pour un surplis, pour un vetement noir
    En ce monde un peu plus qu’en l’autre
    Ont droit pres du bon dieu d’etablir leur manoir.

Ce debut n’est pas fort seduisant; aussi ne vous ai-je rien promis de merveilleux.  Je pourrois cependant pour embellir ma narration me perdre dans de brillantes descriptions, et commencer par celle de notre clocher; mais malheureusement nous n’en avons point; car je ne crois pas que l’on puisse appeller de ce nom l’endroit presque souterrain ou logent trois mauvaises cloches.  Elles m’etourdissent par fois au point que sans leur bapteme, je les enverrois aux enfers sonner les diners de Pluton et de Proserpine.

On appercoit pres de l’Eglise, entre elle et le cure, une petite fenetre grillee, ceci est une vraie curiosite; c’est un sepulcre bati par Saladin d’Anglure, ancien Seigneur de Courcelles il vivoit du tems des croisades, et donna comme les autres dans la manie du siecle.  Il ne fut pas plus heureux que ses confreres.  Son sort fut d’etre prisonnier du vaillant Saladin dont il conserva le surnom.  Sa captivite l’ennuyant, il fit voeu, si elle finissoit bientot, de batir dans sa Seigneurie un sepulcre, et un calvaire a meme distance l’un de l’autre qu’ils le sont a Jerusalum.  C’est aussi ce qu’il fit.

    Quand par une aventure heureuse,
    Des fers du Vaillant Saladin
    Il revint chez lui sauf et sain;
    Mais la chronique scandaleuse
    Qui daube toujours le prochain,
    Et ne se repait que de blame
    Pretend que trop tot pour Madame,
    Et trop tard pour le Pelerin
    Dans son Chatel il s’en revint. 
    Ce fut, dit on, le lendemain,
    La veille, ou le jour que la Dame,
    Croyant son mari tres benin
    Parti pour la gloire eternelle
    Venoit de contracter une hymenee nouvelle.

Copyrights
Project Gutenberg
A Year's Journey through France and Part of Spain, Volume II (of 2) from Project Gutenberg. Public domain.
Follow Us on Facebook