Montcalm and Wolfe eBook

This eBook from the Gutenberg Project consists of approximately 771 pages of information about Montcalm and Wolfe.

“C’est un grand miracle que malgre l’envie, les contradictions, l’opposition presque generale de tous les Villages sauvages, j’aye forme en moins de 3 ans une des plus florissantes missions du Canada....  Je me trouve donc, Messieurs, dans l’occasion de pouvoir etendre l’empire de Jesus Christ et du Roy mes bons maitres jusqu’aux extremites de ce nouveau monde, et de plus faire avec quelques secours que vous me procurerez que la France et l’angleterre ne pourraient faire avec plusieurs millions et toutes leur troupes.” Copie de la Lettre ecrite par M. l’Abbe Picquet, dattee a la Presentation du 8 Fev. 1752 (Archives de la Marine).

I saw in the possession of the late Jacques Viger, of Montreal, an illuminated drawing of one of Piquet’s banners, said to be still in existence, in which the cross, the emblems of the Virgin and the Saviour, the fleur-de-lis, and the Iroquois totems are all embroidered and linked together by strings of wampum beads wrought into the silk.

Directions of the French Colonial Minister for the Destruction of Oswego.—­“La seule voye dont on puisse faire usage en temps de paix pour une pareille operation est celle des Iroquois des cinq nations.  Les terres sur lesquelles le poste a ete etabli leur appartiennent et ce n’est qu’avec leur consentement que les anglois s’y sont places.  Si en faisant regarder a ces sauvages un pareil etablissement comme contraire a leur liberte et comme une usurpation dont les anglois pretendent faire usage pour acquerir la propriete de leur terre on pourrait les determiner a entreprendre de les detruire, une pareille operation ne seroit pas a negliger; mais M. le Marquis de la Jonquiere doit sentir avec quelle circonspection une affaire de cette espece doit etre conduite et il faut en effet qu’il y travaille de facon a ne se point compromettre.” Le Ministre a MM. de la Jonquiere et Bigot, 15 Avril, 1750 (Archives de la Marine).

Appendix B

Chapter 4.  Acadia

English Treatment of Acadians.—­“Les Anglois dans la vue de la Conquete du Canada ont voulu donner aux peuples francois de ces Colonies un exemple frappant de la douceur de leur gouvernement dans leur conduite a l’egard des Accadiens.”

“Ils leur ont fourni pendant plus de 35 ans le simple necessaire, sans elever la fortune d’aucun, ils leur ont fourni ce necessaire souvent a credit, avec un exces de confiance, sans fatiguer les debiteurs, sans les presser, sans vouloir les forcer au payement.”

“Ils leur ont laisse une apparence de liberte si excessive qu’ils n’ont voulu prendre aucune difference [sic] de leur differents, pas meme pour les crimes....  Ils ont souffert que les accadiens leur refusassent insolemment certains rentes de grains, modiques & tres-legitimement dues.”

“Ils ont dissimule le refus meprisant que les accadiens ont fait de prendre d’eux des concessions pour les nouveaux terreins qu’ils voulaient occuper.”

Copyrights
Project Gutenberg
Montcalm and Wolfe from Project Gutenberg. Public domain.
Follow Us on Facebook