Bataille de dames eBook

This eBook from the Gutenberg Project consists of approximately 95 pages of information about Bataille de dames.

DE GRIGNON, hors de lui.  Sans bruit!... oh! non pas!... j’en ferai du bruit ... moi!... on ne fusille pas ainsi les gens ... sans bruit est charmant!

MONTRICHARD.  Ecoutez-moi, monsieur!...

DE GRIGNON.  Sans bruit!...

MONTRICHARD.  Je dois ajouter, et c’est la l’objet de notre entrevue ... qu’il est un moyen de salut.

DE GRIGNON.  Lequel?

MONTRICHARD.  Mais peut-etre ne voudrez-vous pas l’adopter.

DE GRIGNON.  Et pourquoi donc ... et pourquoi pas, Monsieur.... (A part.) Sans bruit!...

MONTRICHARD.  Il a ete decide qu’on accorderait leur grace a tous ceux qui feraient des declarations ... et si vous en avez quelqu’une a me confier ...

DE GRIGNON, vivement.  Moi!... certainement ... et une tres importante....

MONTRICHARD, avec joie.  Est-il possible!

DE GRIGNON.  Je vous en reponds, une qui est decisive et categorique.

MONTRICHARD.  C’est ...

DE GRIGNON.  C’est ... que je ne suis pas ... (S’arretant.) Ciel! la comtesse ...

SCENE X

LES PRECEDENTS, LA COMTESSE.

LA COMTESSE, entrant vivement par la droite et s’adressant a
Montrichard
.  Eh bien! monsieur ... je suis d’une inquietude....

MONTRICHARD.  Rassurez-vous!...  J’en etais sur ... monsieur de
Flavigneul, qui peut se sauver d’un mot ... est pret a nous reveler ...

LA COMTESSE, avec effroi, se tournant vers de Grignon.  Quoi?... qu’est-ce donc?... qu’avez-vous a reveler?

DE GRIGNON, vivement.  Moi!... rien!... absolument rien!... (A part.)
Quand elle est la, je n’ose plus avoir peur....

MONTRICHARD.  Mais vous vouliez tout a l’heure me declarer....

DE GRIGNON, fierement.  Que je n’avais rien a vous dire.

LA COMTESSE, lui serrant la main et a part.  Bravo....

MONTRICHARD, a la comtesse.  Mais dites-lui donc, madame, dites-lui vous-meme, qu’il se perd de gaiete de coeur[184]....

LA COMTESSE, bas a Montrichard.  Vous avez raison ... laissez-moi quelques instants avec lui ... et je le deciderai ... moi!...

DE GRIGNON, a part et le regardant.  Quand je la regarde, il me semble que l’ame de ma mere rentre en moi!...

LA COMTESSE, a Montrichard, regardant de Grignon.  Oui!... oui ... j’ai de l’ascendant sur son esprit, il ne me resistera pas....

MONTRICHARD.  Soit ... mais hatez-vous! je ne puis vous donner que jusqu’a l’arrivee du president de la cour prevotale ... que nous attendons.

LA COMTESSE.  Et pourquoi?

MONTRICHARD, a demi-voix.  Dispensez-moi de vous le dire!

LA COMTESSE.  Pourquoi?

MONTRICHARD, a voix basse.  Sa presence est necessaire, pour constater que le jugement a ete bien et dument....

Copyrights
Project Gutenberg
Bataille de dames from Project Gutenberg. Public domain.
Follow Us on Facebook