Forgot your password?  
Related Topics

Resources for students & teachers

This eBook from the Gutenberg Project consists of approximately 95 pages of information about Bataille de dames.

LA COMTESSE.  Qu’est-ce que cela?

DE GRIGNON.  Ah! mon dieu! j’oubliais ... une surprise ... une fete ... la votre.

LA COMTESSE.  Ma fete! je n’y pensais plus.

DE GRIGNON.  Mais nous y pensions, nous et votre niece ... et la, dans le grand salon, vos amis, les habitants du village ... tous vos gens....

LA COMTESSE.  Mes gens!

DE GRIGNON.  Bal champetre[78] et concert.

LA COMTESSE.  Un bal! un concert.... (A part.) Il sera la.... (Haut.)
Oh! merci, mon ami, venez, venez, nous danserons....

DE GRIGNON.  Oui, madame.

LA COMTESSE, a part. Il sera la ... il nous entendra ... il nous jugera.[79] ... (A de Grignon.) Venez, mon ami, je suis si heureuse.

DE GRIGNON.  Et moi donc![80]

LA COMTESSE.  Venez, venez!... (Ils sortent par la porte a droite.)

ACTE DEUXIEME

(Meme decor.)

SCENE I

DE GRIGNON, sortant de l’appartement a droite, puis MONTRICHARD, entrant par le fond.

DE GRIGNON.  C’est etonnant!... depuis l’aveu qu’elle m’a fait ... elle ne me regarde plus!...  Et pourtant ... quand je me rappelle son trouble de ce matin, sa physionomie ... tout me dit que je suis aime ... tout ... excepte elle!...  Ah! c’est qu’une lettre passionnee ... des paroles brulantes ne suffisent pas pour la connaissance de mon amour ... il faudrait des preuves reelles ... des actions.... (Remontant le theatre et voyant monsieur de Montrichard qui entre precede d’un marechal des logis de dragons,[81] auquel il parle bas.) Quel est cet etranger?

MONTRICHARD, au dragon. Que mes ordres soient executes de point en point!  Rien de plus, rien de moins! vous entendez?

LE DRAGON, saluant et se retirant.  Oui, monsieur, le prefet.[82]

MONTRICHARD, s’avancant et saluant de Grignon.  Madame la comtesse d’Autreval, monsieur.

DE GRIGNON.  Elle est au salon, environnee de tous ses amis, dont elle recoit les bouquets....  C’est sa fete ... mais des qu’elle saura que monsieur le prefet du departement....

MONTRICHARD.  Vous me connaissez, monsieur?

DE GRIGNON.  Je viens d’entendre prononcer votre nom.... (Faisant quelques pas vers le salon) et je vais....

MONTRICHARD.  Ne vous derangez pas, de grace! rien ne me presse!...  Quand on est porteur de facheuses nouvelles....

DE GRIGNON.  Ah! mon dieu!

MONTRICHARD.  La comtesse, que je connais depuis longtemps, a toujours ete parfaite[83] pour moi, et, dernierement encore, le ministre ne m’a pas laisse ignorer qu’elle avait parle en ma faveur.

DE GRIGNON.  Elle est fort bien en cour![84] et je concois qu’il vous soit penible....

MONTRICHARD.  Pour la premiere visite que je lui fais....

Follow Us on Facebook