Bataille de dames eBook

This eBook from the Gutenberg Project consists of approximately 95 pages of information about Bataille de dames.
qui me l’apprendra?  Quand on a un grand nom, du credit, de la fortune ... ceux qui nous entourent nous disent-ils la verite?... (Elle prend sur la table a gauche un miroir.) Ma main tremble en prenant ce miroir ... ce n’est pas le trouble de la coquetterie ... non! c’est mon coeur qui fait trembler ma main ... je ne me trouverai jamais telle que je voudrais etre ... ne regardons pas!... (Apres un moment d’hesitation, elle regarde, fait un sourire, et dit ensuite) Oui ... mais il en a trompe tant d’autres!... (Elle remet le miroir sur la table et apercoit la lettre que de Grignon avait mise dessous.) Quelle est cette lettre?...  A madame le comtesse d’Autreval.... (Regardant la signature.) De monsieur de Grignon!  Eh bien ... lisons!... (Au moment ou elle ouvre la lettre, de Grignon parait au fond!)

SCENE XIII

LA COMTESSE, DE GRIGNON.

DE GRIGNON, au fond. Elle tient ma lettre!

LA COMTESSE, lisant. Qu’ai-je lu?

DE GRIGNON, au fond. Elle ne semble pas trop irritee!

LA COMTESSE, continuant de lire. Oui ... oui ... c’est bien le langage d’un amour vrai ... l’accent de la passion ... le cri du coeur!

DE GRIGNON, a part. Elle se parle a elle-meme....

LA COMTESSE, tenant toujours la lettre. Il m’aime!... on peut donc m’aimer encore!... il demande ma main!... on peut donc songer a m’epouser encore!

DE GRIGNON, s’avancant. Ma foi ... je me risque!... (Il fait un pas en se mettant a tousser.)

LA COMTESSE, se retournant et l’apercevant. Est-ce vous qui avez ecrit cette lettre?

DE GRIGNON.  Cette lettre ... celle que tout a l’heure.... (A part!) Ah! mon dieu![75]

LA COMTESSE, vivement. Repondez ... est-ce vous?

DE GRIGNON.  Eh bien! oui, madame.

LA COMTESSE, de meme. Et ce qu’elle contient est bien l’expression de votre pensee?

DE GRIGNON.  Certainement.

LA COMTESSE.  Vous m’aimez!... vous me demandez ma main?

DE GRIGNON.  Et pourquoi pas?

LA COMTESSE.  Vous, a vingt-cinq ans!

DE GRIGNON.  Eh! qu’importe l’age! tout ce que je sais, tout ce que je peux vous dire ... c’est que vous etes jeune et belle ... ce que je sais, c’est que je vous aime.

LA COMTESSE, avec joie.[76] Vous m’aimez?

DE GRIGNON.  Et dussiez-vous[77] ne pas me le pardonner ... dussiez-vous m’en vouloir!

LA COMTESSE, de meme. Vous en vouloir! mon ami, mon veritable ami ... ainsi, c’est bien certain, vous m’aimez? vous me trouvez belle?...  Ah! jamais paroles ne m’ont ete si douces ... et si vous saviez ... si je pouvais vous dire....

DE GRIGNON.  Ah! je n’en demande pas tant ... l’emotion ... le trouble ou je vous vois suffiraient a me faire perdre la raison.... (On entend en dehors a droite le bruit d’un orchestre.)

Copyrights
Project Gutenberg
Bataille de dames from Project Gutenberg. Public domain.
Follow Us on Facebook