Forgot your password?  
Related Topics

Bataille de dames eBook

This eBook from the Gutenberg Project consists of approximately 95 pages of information about Bataille de dames.

DE GRIGNON.  Qu’y a-t-il donc?

LA COMTESSE.  Un accident; mais elle commence a reprendre ses sens.

DE GRIGNON.  Elle n’est pas blessee?

LA COMTESSE.  Non, grace au ciel, mais je crains que la secousse, l’emotion....  Sonnez donc, mon ami, je vous prie....

DE GRIGNON.  Que desirez-vous?

LA COMTESSE.  Qu’on aille a l’instant a Saint-Andeol chercher le medecin.

DE GRIGNON.  J’y vais moi-meme et je le ramene.

LA COMTESSE.  J’accepte; vous etes bon!

DE GRIGNON, a part. J’aime autant[63] ne pas etre la quand elle lira mon billet.... (Haut.) Je pars et je reviens.... (Il sort.)

SCENE XI

LA COMTESSE, LEONIE, assise.

LEONIE, encore sans connaissance. Ma tante!... ma tante!... si vous saviez ... je n’y puis croire encore....  J’etais si en colere ... c’est a dire, si ingrate! ce pauvre jeune homme a qui je dois la vie!

LA COMTESSE.  Qu’est-ce que cela signifie?

LEONIE, revenant a elle. C’est une aventure si etonnante ... ou plutot ... si heureuse!  Imaginez-vous ma tante, que Charles ... (Se reprenant.) non, monsieur Henri ... non ... je disais bien!  Charles ... ce pauvre Charles....

LA COMTESSE, vivement. Tu sais tout?

LEONIE, avec joie. Eh! oui, sans doute!

LA COMTESSE, avec effroi. O ciel!

LEONIE, vivement et se levant du canape. Je me tairai, ma tante, je me tairai, je vous le jure.  Je vous aiderai a le proteger, a le defendre ... j’y suis bien forcee maintenant ... ne fut-ce que par reconnaissance.

LA COMTESSE, avec impatience. Mais tout cela ne m’explique pas ...

LEONIE, avec joie. C’est juste ...  Il me semble que tout le monde doit savoir ... et il n’y a que moi ... c’est-a-dire nous deux....  Voila donc que nous galopions dans le parc avec mon oncle, quand tout a coup son cheval prend peur, la ponette en fait autant et m’emporte du cote du bois.  Deja ma jupe s’etait accrochee a une branche; j’allais etre arrachee de ma selle et trainee peut-etre sur la route, quand Charles ... monsieur Charles, se precipite a terre, se jette hardiment au-devant de la ponette, l’arrete d’une main, me retient de l’autre, et me depose a moitie evanouie sur le gazon.

LE COMTESSE.  Brave garcon!

LEONIE.  Et malgre cela, j’etais d’une colere....

LA COMTESSE.  Tu lui en voulais[64] de te sauver?

LEONIE.  Mon pas de me sauver, mais de me sauver avec si peu de respect!  Imaginez-vous, ma tante, qu’il me prenait les mains pour me les rechauffer ... qu’il me faisait respirer un flacon[65] ... je vous demande si un domestique doit avoir un flacon ... et qu’il repetait sans cesse comme il aurait fait pour son egale:  Pauvre enfant! pauvre enfant!  Je ne pouvais pas repondre, parce que j’etais

Follow Us on Facebook